Ajout thématique: Module Naheulbeuk, complément

Publié le par Khazagin

Suite à la publication du Module Naheulbeuk pour mon système générique; voici donc le Complément de règles.

Au programme:

  1. -L'ajout du Gobelin comme race jouable
  2. -L'ajout du Menestrel, une classe très colorée
  3. -Et enfin le Shaman, vieux barbu qui sent la mousse

 

Le Gobelin 

Vous êtes petit,, vert et vous êtes un pourri. Un petit être méchant et parfois bête, maltraité par le monde entier, mais qui veut se venger! Capable du pire et du pire, vous voila sur les routes de la Terre de Fangh, et ca va meuler dans les chaumières.

-bonus en coordination (« il est petit mais il est leste »)
-malus en présence d’esprit ou carrure
-Teigneux (bonus racial d’1d6 aux plans tordus…)
-Petit et vert (vous attirez la haine de plein de monde et vous êtes moins grand qu’un poney. On vous marche souvent sur les pieds)

Compétence raciale : sarbacane (1d3 dégâts mais c’est surtout le poison qui compte... ou ingénierie gobeline (la comp qui sert à inventer des engins bizarres et expérimentaux...).

Exemples de poison : 

 -excrément divers : la blessure s’infecte quasi immédiatement et la victime perd 1d6 PV par jour jusqu’à ce qu’elle soit soignée.
 -champignons gobelinogènes : la victime est complètement shootée. Elle voit des petits gobelins roses partout et est incapable de se battre jusqu’à ce qu’elle réussisse un test de Carrure (difficulté 6)
 -curare fanghien : +1d6 dégâts
 -curare de Nurgle : +2d6 dégâts et vous devez faire un test de chance. Sur un 1 vous obtenez un troisième bras plein de bubons qui suintent.

 

 

Les nouvelles classes

 

Le Ménestrel

-bonus en charisme
-malus en coordination (« il m’a presque cassé un bras avec son bâton mais il peut venir avec nous ») ou carrure
-lettré
-Inapte au combat (vous faites un échec critique sur un 1 ET sur un 2) ou Bisounours (vous êtes gentil, et vous ne voudriez aucun mal à personne…même aux monstres)

Compétences : jouer de la musique ; chanter des trucs qui soulent les coéquipiers; jongler avec des choses ou faire des trucs acrobatiques ; porter des vêtements inadaptés dans presque toutes les circonstances ou poser des questions aux monstres alors qu’il faudrait pas.

Equipement : un instrument de musique, des habits colorés, un chapeau à clochettes, une dague équilibrée et des sandales jaunes à bout pointu.

 

Le Shaman


-bonus en présence d’esprit (« OhmhMmMmhhh…il va pleuvoir… »)
-malus dans un autre attribut ou allergique au pollen
-langue des shamans (« il a dit quoi ? »)
-air de vieux caillou moussu avec des poils dans les oreilles

Compétences : tours magiques mineurs de shaman (au nombre de 5) ; avoir un aperçu du temps qu’il fera demain ; parler avec les bêtes de moins de 3 mètres ou 300kg ; impressionner les crédules avec des moulinets de bras, des paroles rituelles et des effets magiques à deux balles ou passer pour un grand sage avec des proverbes qui ne veulent rien dire.

Equipement : un bâton tout tordu avec des trucs accrochés dessus ; un collier en dents d’ours ; des fringues qui puent ; une besace avec plein de trucs ésotériques, un couteau en os, un bonnet de nuit  et des chaussettes dépareillées.

 

Les règles complémentaire (bah ouais, y'a des trucs que j'avais zapé...)

 

Les armures (c'est important mine de rien)

 

• -le tissu magique enchanté : protège d’1 point de dégâts.

-l’armure de cuir : protège de 2 points.

-l’armure de mailles : protège de 3 points mais impose un malus de 1 sur les tests (si le joueur fait un 4 sur son jet de d6, il fait en réalité un 3)

-l’armure d’écailles : protège de 4 points et impose un malus de 2 sur les tests.

-l’armure de plates (ou la boite de conserve) : protège de 5 points mais réduit d’1d6 la coordination et donne un malus de 2 sur les autres tests.

 

Cette table ne fait aucun des cas des armures enchantées +1 et autres machin qui se trouvent dans les donjons. Ca sera a vous de vous y mettre pour les créer. Et c'est pareil pour les armes magiques, faudait quand même pas exagérer...

Publié dans Mes créations de JDR

Commenter cet article